Aller au contenu

Uniquement jusqu’au 31 janvier : souscrivez à un contrat annuel pour obtenir du cashback pour toute l’année 2023. En savoir plus

Le Blog Pleo

Demandez une démo

Les frais réels correspondent aux dépenses réellement supportées par les salariés et les chefs d’entreprise pour raisons professionnelles.

On parle de frais de déplacement, lorsque ces dépenses concernent l’utilisation d’un véhicule personnel pour les besoins de son activité professionnelle.

Ces frais professionnels ouvrent droit à un remboursement par l’entreprise, sur la base de barèmes kilométriques publiés chaque année par l’administration fiscale.

Depuis 2021, un barème kilométrique spécifique pour les voitures électriques a vu le jour. 

Vous souhaitez calculer vos frais réels pour votre voiture électrique ? On vous dit tout dans cet article.

Comment calculer les frais réels avec une voiture électrique ?

Le calcul des frais réels avec une voiture électrique se base sur un barème kilométrique réactualisé chaque année par le service des impôts. Ce barème prend en compte :

  • la consommation de carburant ;
  • les dépenses de réparation et d'entretien ;
  • les dépenses liées aux pneumatiques ;
  • la prime d'assurance auto ;
  • la dépréciation du véhicule électrique.

D’autres dépenses supportées par le salarié peuvent s’y ajouter. Il s’agit notamment des charges suivantes :

  • les intérêts d'emprunt pour l'achat à crédit d'un véhicule électrique ;
  • les coûts de péages ;
  • les frais de stationnement.

Le montant des frais kilométriques avec une voiture électrique varie selon :

  • la puissance fiscale du véhicule ;
  • le nombre de kilomètres parcourus dans l’année.

Indemnités kilométriques : le barème 2022

Pour faciliter le calcul des frais kilométriques, l'administration fiscale publie chaque année divers barèmes kilométriques destinés aux véhicules thermiques et aux véhicules électriques.

Ces barèmes fixent le montant maximum des indemnités kilométriques applicables aux voitures, aux motos et aux cyclomoteurs. En ce qui concerne les indemnités kilométriques pour un véhicule électrique, le barème prévoit une majoration de 20 % par rapport à un véhicule thermique.

Nombre de chevaux fiscaux (CV)

Distance (d), jusqu’à 5000 km

Distance (d) de 5001 à 20 000 km

Distance (d) de plus de 20 000 km

3 CV et moins

0,602 € x d

(0,36 € x d) +1 208 €

0,42 € x d

4 CV

0,69 € x d

(0,388 € x d) +1 514 €

0,464 € x d

5 CV

0,724 € x d

(0,407 € x d) +1 584 €

0,486 € x d

6 CV

0,757 € x d

(0,426 € x d) +1 658 €

0,510 € x d

7 CV et plus

0,793 € x d

(0,449 € x d) +1 722 €

0,535 € x d

Dans ce barème kilométrique applicable aux voitures électriques, la distance désigne le nombre de kilomètres parcourus tout au long de l'année au titre de déplacements professionnels. 

Le nombre de chevaux fiscaux indique la puissance fiscale du véhicule. La puissance fiscale maximum prise en compte est plafonnée à 7 chevaux fiscaux. Cette information se trouve sur la carte grise du véhicule (case P.6).

⚠️ Attention !

Les véhicules hybrides et les véhicules hybrides rechargeables ne bénéficient pas de la majoration de 20 % accordée aux voitures électriques. Ce type de véhicule est soumis au barème kilométrique des voitures thermiques.

Frais réels et voiture électrique : exemples de calcul

Pour vous aider dans vos estimations, voici quelques exemples de calcul d'indemnités kilométriques pour une voiture électrique. Ces calculs se basent sur le barème kilométrique 2022 des voitures électriques :

  • Pour une voiture électrique d’une puissance fiscale de 3 CV et moins (type KIA e-Niro) et 1 000 km de déplacements pour motif professionnel, la formule à appliquer est la suivante : 0,602 euro x distance. Le calcul est alors celui-ci : 0,602 euro x 1 000 km = 602 euros.
  • Pour une voiture électrique d’une puissance fiscale de 4 CV (type Renault Zoe) et 21 000 km de déplacements pour raison professionnelle, on applique l'équation suivante : 0,464 euro x distance. On obtient ainsi ce résultat : 0,464 euro x 21 000 km = 9 744 euros.
  • Pour une voiture électrique d’une puissance fiscale de 5 CV (type Austin Mini) et 6 000 km de déplacements dans le cadre professionnel, la formule à appliquer est la suivante : (0,407 euro x distance) + 1 584 euros. Le calcul est alors celui-ci : (0,407 euro x 6 000 km) + 1 584 euros = 4 026 euros.
  • Pour une voiture électrique d’une puissance fiscale de 6 CV (type MERCEDES EQA 250 AMG Line) et 4 000 km de déplacements à titre professionnel, la méthode de calcul est la suivante : 0,757 euro x distance. On trouve le total suivant : 0,757 euro x 4 000 km = 3 028 euros.
  • Pour une voiture électrique d’une puissance fiscale de 7 CV et plus (type Volvo XC40 Recharge Twin) et 19 000 km de déplacements professionnels, on utilise cette multiplication : 0,793 € x distance. Le résultat est le suivant : 0,793 euro x 9 000 km = 7 137 euros.

Qui peut déduire les frais kilométriques ?

La déduction des frais kilométriques est un droit ouvert à toute personne utilisant son véhicule personnel pour les besoins de l’entreprise. En voici la liste :

  • les salariés du secteur privé ;
  • les salariés de la fonction publique ;
  • les dirigeants d’entreprise assimilés salariés, affiliés au régime général ;
  • les commerciaux ;
  • les salariés intérimaires des entreprises de travail temporaire ;
  • les salariés en mission des SSII ;
  • les salariés en entreprise de portage salarial ;
  • les stagiaires ;
  • les travailleurs non-salariés ;
  • les bénévoles d’association loi 1901.

💡 Bon à savoir !
Le remboursement des frais kilométriques est exonéré de cotisations sociales dans la limite des montants fixés par le barème kilométrique
. Lors de la déclaration d’impôt sur le revenu, il est possible de choisir entre la déduction forfaitaire de 10 % et la déduction des frais de déplacement pour leur montant réel. 

En optant pour les frais réels lors de la déclaration de revenus, il est obligatoire de prouver ses dépenses professionnelles. Les justificatifs de frais de déplacement doivent être conservés pendant trois années en cas de contrôle fiscal.

Barème des voitures électriques : pour quels trajets ?

Le barème kilométrique des voitures électriques sert au calcul du remboursement des frais de déplacement engagés dans le cadre professionnel. Il peut être utilisé pour l‘estimation des frais occasionnés par :

  • le trajet domicile – travail ;
  • les déplacements professionnels pendant les heures de travail ;
  • le déménagement ;
  • la double résidence.

Facilitez la gestion de vos frais réels avec Pleo

Pleo, solution de gestion et de pilotage des dépenses professionnelles prête à l'emploi, propose des cartes de paiement et des notes de frais automatisées pour vos collaborateurs. Avec notre interface 100 % digitale, vous pouvez facilement suivre les dépenses de votre entreprise en temps réel, puis exporter toutes les transactions vers votre système de comptabilité.

Grâce à la fonctionnalité Pleo Pocket, les avances de frais, les dépenses en espèces et les indemnités kilométriques sont regroupées en un seul endroit. Pour les déplacements professionnels, Pocket calcule la distance et les prix de l’essence en indiquant simplement les points de départ et d’arrivée de vos collaborateurs.

Vous aimerez sûrement…