Aller au contenu

Beyond, le 1er roadshow Pleo pour les Financiers & Dirigeants, débarque à Paris. Inscrivez-vous ici.

Le Blog Pleo

Demandez une démo

En tant que gardien des chiffres et des stratégies financières, le directeur financier détient les clés pour évaluer, surveiller et renforcer la santé économique de l'entreprise. Quelles méthodes d'évaluation et quels outils utilise le DAF pour évaluer la vitalité économique d’une PME ? Quelle approche stratégique privilégie-t-il pour l’optimiser ? Retrouvez dans cet article nos meilleurs conseils pour mesurer et améliorer la santé financière de votre entreprise.

1. Indicateurs clés de la santé financière des entreprises

L'évaluation précise de la situation financière d'une PME repose sur la compréhension et l'analyse minutieuse d'indicateurs financiers clés. Ces KPI fournissent une perspective quantitative de la situation économique de l'entreprise et jouent un rôle crucial dans la prise de décision. Parmi ces indicateurs de performance financière, nous avons sélectionné 9 KPI particulièrement significatifs.

1.1 Les ratios de rentabilité, de liquidité, d'exploitation et de solvabilité

Les indicateurs financiers révélant la performance économique d'une entreprise sont nombreux et variés. Souvent exprimés sous forme de ratio, ils constituent des outils essentiels pour évaluer et anticiper les différents aspects de la santé financière de l'entreprise. 

  • Les ratios de rentabilité offrent une perspective globale de la performance de l'entreprise en termes de génération de bénéfices. Il s'agit notamment des ratios issus du compte de résultat : marge bénéficiaire nette, retour sur investissement (ROI) et retour sur capitaux propres (ROE),
  • Les ratios de liquidité mettent en lumière la capacité de l'entreprise à honorer ses dettes à court terme. Ces ratios dérivés du bilan sont notamment le cash flow, la trésorerie disponible, les fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement, ainsi que les délais de paiement clients.
  • Les ratios d'exploitation offrent des informations cruciales sur l'activité de l'entreprise et sa rentabilité. On parle ici du chiffre d'affaires, de la marge brute et des coûts du personnel d'activité. On les retrouve dans le compte de résultat.   
  • Les ratios de solvabilité proviennent à la fois du bilan et du compte de résultat. Ils dévoilent le niveau d'indépendance financière de l'entreprise ainsi que son éventuel besoin de financement. Sont ici concernés : la capacité de remboursement et la capacité d'autofinancement.

1.2. Les 9 ratios financiers révélateurs de la santé économique des entreprises 

En fonction des besoins spécifiques, nous avons identifié 9 indicateurs financiers révélateurs de la santé de l'entreprise. 

1.2.1 Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement (BFR) reflète les besoins de financement à court terme résultant du cycle opérationnel. Le BFR inclut les créances clients, les stocks et les dettes fournisseurs. Cet indicateur se concentre sur les ressources disponibles pour le financement de l'activité de l'entreprise. Un besoin en fonds de roulement négatif indique que l'activité a généré suffisamment de ressources pour financer ses opérations. Un BFR négatif indique que l'activité n'a pas généré suffisamment de trésorerie et signale un potentiel besoin de financement externe. Surveiller le besoin en fonds de roulement sur une à deux années permet de tenir compte des fluctuations saisonnières, comme l'impact du renouvellement des stocks.

1.2.2 La position financière nette

La position financière nette représente la trésorerie de l'entreprise après déduction des dettes financières. Comparer la position financière nette et le solde de trésorerie permet de juger si l'entreprise dispose d'une trésorerie suffisante pour le remboursement de ses dettes arrivant à échéance.

1.2.3 L'EBITDA (Excédent Brut d'Exploitation avant intérêts, impôts, amortissements)

L'EBITDA évalue la rentabilité du processus opérationnel. Ce ratio permet de mesurer la création de richesse générée par les entreprises, en mettant en perspective les politiques de financement et d'investissement ainsi que les contraintes fiscales.

1.2.4 La marge bénéficiaire

La marge bénéficiaire ou marge nette mesure la proportion du bénéfice net généré par rapport au chiffre d'affaires total. Ce ratio constitue un des indicateurs clés de la rentabilité des entreprises. Une marge bénéficiaire élevée indique une bonne gestion des coûts et une bonne efficacité opérationnelle.

1.2.5 Le chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires désigne le montant total des transactions commerciales (hors taxes) réalisé par l'entreprise dans le cadre de son activité. Cet indicateur englobe la somme des ventes des produits et des services, ainsi que des revenus provenant d'activités annexes. Le chiffre d'affaires reflète le volume d'activité de l'entreprise sur une période donnée.

1.2.6 Le ratio des coûts du personnel

Le ratio des coûts du personnel par rapport au revenu généré indique l'efficacité des coûts de personnel de l'entreprise. Ce ratio doit idéalement rester inférieur à 1.

1.2.7 Le ratio de solvabilité

Le ratio de solvabilité met en valeur l'autonomie financière de l'entreprise. Cet indicateur révèle si les dettes sont couvertes par les capitaux propres. Une valeur supérieure à 50 % suggère une indépendance financière globale.

1.2.8 La capacité de remboursement

La capacité de remboursement exprime le nombre d'années nécessaires pour rembourser les dettes de l’entreprise grâce à sa capacité d'autofinancement. Ce ratio est particulièrement scruté par les banques lors d'une demande de prêt.

1.2.9 Le ratio de liquidité

Le ratio de liquidité mesure la capacité d'une entreprise à honorer ses obligations à court terme en comparant l'actif à court terme (liquidités, comptes débiteurs) au passif à court terme (dettes à court terme). Un ratio de liquidité élevé indique une meilleure capacité à faire face aux obligations immédiates. Un ratio faible peut signaler un risque de difficultés de trésorerie.

2. Analyse et interprétation des indicateurs

Grâce à l'analyse approfondie des indicateurs financiers, il est possible d'obtenir de précieuses informations sur la performance de l'entreprise, sa stabilité et sa capacité à générer des bénéfices.

2.1 Comment analyser les indicateurs financiers pour connaître la santé financière de l'entreprise ?

Pour obtenir un diagnostic fiable de la situation financière de l’entreprise, il faut évaluer son équilibre financier, sa rentabilité et sa solvabilité. L'analyse approfondie des indicateurs financiers clés suit un processus en plusieurs étapes. Nous les détaillons ici.  

  • Collecte des données financières de l'entreprise à partir de ses états financiers : bilan, compte de résultat et tableau des flux de trésorerie.
  • Choix des indicateurs financiers pertinents en fonction du secteur d'activité, de la taille de l'entreprise, des besoins spécifiques et des objectifs. 
  • Comparaison temporelle pour analyser les tendances des indicateurs financiers sur plusieurs périodes. 
  • Comparaison sectorielle des indicateurs financiers pour évaluer la performance de l'entreprise au regard des entreprises concurrentes ou des normes du secteur.
  • Recherche des tendances et des écarts par rapport aux objectifs et aux normes du secteur. 
  • Détection des forces et des faiblesses de l'entreprise.
  • Analyse des causes des variations et des tendances.
  • Prise de décision grâce aux informations obtenues
  • Identification des mesures correctives nécessaires.
  • Projection et planification pour anticiper les défis éventuels.

2.2 Les outils et les méthodes pour identifier les tendances et les anomalies

Loin d'être isolés, les indicateurs financiers sont interconnectés. Leur véritable valeur réside dans leur capacité à se combiner pour obtenir une image complète de la santé économique de l'entreprise. L'utilisation appropriée d'outils et de méthodes couplée à un système d'information efficace permet d'obtenir une compréhension plus approfondie de sa performance financière et d'identifier les voies d'amélioration. Grâce aux nouveaux outils de gestion financière, le DAF peut :

  • automatiser les processus et réduire le risque d'erreurs ;
  • accéder rapidement à des données financières fiables et à jour ;
  • générer des rapports détaillés, actualisés en temps réel ;
  • utiliser des modèles d'analyses prédictives permettant d'identifier les tendances et les anomalies ;
  • disposer de fonctionnalités de planification et de budgétisation.

3. Stratégies pour améliorer la santé financière de l'entreprise

Le DAF joue un rôle central dans l'amélioration de la santé financière de l'entreprise. Voici divers axes stratégiques pour atteindre cet objectif.

  • Amélioration de la gestion de la trésorerie avec réduction des cycles de paiement clients et extension des délais de paiement fournisseurs. 
  • Réduction des coûts impliquant une collaboration entre les différents services pour identifier les secteurs où les économies peuvent être réalisées. 
  • Optimisation de la structure du capital en réduisant l'endettement (levée de capitaux propres, remboursement anticipé de dettes, restructuration de la dette, etc.).
  • Meilleure gestion des stocks et des créances clients.
  • Diversification pour réduire la dépendance à une seule source de revenus et réduire les risques d’exploitation. 

4. Identification des domaines à problèmes et des mesures correctives

Une analyse approfondie des indicateurs financiers révèle souvent les domaines à risque. Cela peut être une baisse de la marge bénéficiaire, une mauvaise maîtrise du cycle d’exploitation, une dette excessive, un taux de rotation inapproprié, etc. Le DAF est à même de décrypter ces signaux et de les relier aux nécessaires mesures correctives. Ces axes d'amélioration ont pour but de rectifier les problèmes identifiés et prévenir la répétition d'erreurs financières ou opérationnelles. Ils ciblent précisément les services, les processus ou les pratiques nécessitant une attention particulière. Grâce à l'analyse des écarts, le DAF est en mesure de contrôler l'efficacité des mesures correctives afin de garder le cap.

Pour simplifier et automatiser votre gestion des factures et des dépenses professionnelles, essayez Pleo dès aujourd'hui. Spécifiquement conçu  pour les PME, Pleo vous offre une visibilité en temps réel, des contrôles flexibles et une expérience utilisateur conviviale.